AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Mais qui est-ce ? Les personnalités de l'époque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1141

MessageSujet: Mais qui est-ce ? Les personnalités de l'époque   Mer 18 Fév - 1:24

Voici une courte présentation des personnalités incontournables des années 1940. Vos personnages en auront sûrement entendu parler, alors n'hésitez pas à les utiliser dans vos messages !



Personnalités françaises

Etat Français





Maréchal Philipe Pétain, Chef de l'Etat Français
Le vieux Maréchal Pétain, du haut de ses 84 ans qui commencent à le tasser, est un héros (si ce n'est LE héros) de la Première Guerre Mondiale. De fait, son arrivée à la tête de l'Etat a été bien accueillie et il a la confiance des français. Il apparait comme le bouclier qui rétablit les bonnes valeurs en France et tente de protéger le pays des Allemands. Respecté et aimé de la population français, quelques mauvaises langues chuchotent néanmoins que le vieux est un peu gâteux et sert surtout de paravent.
François Darlan, Chef du Gouvernement
Ce qu'il faut dire sur Darlan, c'est qu'il a le mérité d'essayer. Cet amiral de la marine, blessé par l'Armistice, l'a été plus encore par la destruction de la flotte française à Mers el-Kébir par les Anglais. Il est celui qui négocie avec les Allemands, signe les accords de collaboration ; mais il a beau faire son possible pour que la France ne s'en sorte pas trop mal, il n'y réussit pas très bien.
Pour Darlan, la France doit cependant marcher avec l'Allemagne, qui ne pourrait que vaincre l'Angleterre : ainsi, son pays pourrait peut être avoir une bonne place dans l'empire européen. Un avis partagé par bon nombre de collaborateurs.
Son assassinat en Juillet 1941 a provoqué l'immédiate dégradation des relations entre la France et l'URSS ainsi que l'interdiction du parti communiste.
Général d'Armée Aérienne Jean Créssoix, Chef de l'Etat Major général de l'Armée de L'air de Vichy
Créssoix a été nommé en 1941. Suite aux désastres essuyés par l'Armée de l'Air, ce général autrefois responsable de la base de Bordeaux a été propulsé à ce rôle pour sauver ce qui pouvait l'être. Mais pour cet homme de 65 ans, dont la dragonne Masséna a surtout servi à pondre ces dernières années, il y avait peu d'espoir de faire quoi que ce soit avec ce qu'on lui laissait entre les mains.
Pour beaucoup de ses hommes, Créssoix est un officier malchanceux, placé à ce poste alors qu'il n'a ni les épaules, ni fait quoi que ce soit pour le mériter (en mal, s'entend : personne ne voudrait être à sa place).
Pierre Laval, politicien
Laval n'est pas un collabo à reculons, bien au contraire. Extrêmement impopulaire et à raisons, il n'a cessé, lors de la fondation du Régime de Vichy, de vouloir offrir la tête de la France sur un plateau. Laval, c'est l'image du traitre, du valet des allemands, et personne ne l'a regretté quand Pétain l'a brutalement limogé en Décembre. Que ce soit l'ambassadeur allemand qui l'ai sorti de prison est tout à fait révélateur des amitiés de Laval.
Il se trouve actuellement à Paris, bien protégé, au cas où (et c'est très probable) on aurait envie de lui faire la peau.

Français Libres



Général Charles de Gaulle, Chef de la France Libre à Londres
Ce grand homme né en 1890 est la bête noire de Vichy, considéré comme un renégat agitateur par une partie de l'armée, et n'attire pour l'instant pas les foules. Pourtant, De Gaulle a quelques qualités : c'était un officier novateur (qui ne fut pas écouté), un des seuls victorieux de la guerre franco allemande. Mais ça ne lui sert pas beaucoup. Pour Vichy, ce n'est qu'un traître qui a abandonné son pays dans la défaite. Dans les colonies, c'est le contraire : De Gaulle a rallié à sa cause une bonne partie de l'Afrique Noire.
Condamné à mort par Vichy, il incarne aujourd'hui "l'autre France" qui se dit combattante.
Vice-Amiral Emile Muselier, commandant des FAFL
Né en 1882, Muselier est l'inventeur de la Croix de Lorraine. C'est un proche de De Gaulle, le premier Général à l'avoir rejoint, et également le responsable de la marine française libre. Entaché par une affaire de diffamation dont il avait été victime avant guerre, cet incident s'est reproduit en Angleterre. Bien que De Gaulle fasse des pieds et des mains pour régler le problème, il n'empêche que ça fait mauvais genre...
Muselier a été condamné à mort par le Régime de Vichy.


Personnalités Alliées




George VI, Roi d'Angleterre
Sire Winston Churchill, Premier Ministre Britanique
Churchill, à presque 70 ans, ne se démarque pas par sa mollesse. Au coeur de la Bataille d'Angleterre, il fait preuve d'un grand courage et ne cesse d'encourager la population anglaise. Soldats allemands, vous vous demandez pourquoi la perfide Albion est encore en guerre ? La voilà, la raison ! Car le Premier Ministre est un homme buté, ancien militaire, une personnalité politique incontournable depuis trente ans, et a bien l'intention de le rester. Il déteste Hitler, l'a toujours détesté, et ne s'en cache pas.
 
Marshall Charles Portal, Chef d'Etat Major de la Royal Air Force
Le Maréchal Portal fait partie de ces quelques rares soldats qui, partis du rang le plus bas, parviennent aux échelons les plus hauts. Né en 1893, il a sut s'illustrer dès 1914, entre dans l'armée de l'air en 1915 et, en 1916, embarque comme membre d'équipage sur le dragon Téméraire, dont il devient le capitaine officiel un an plus tard. Depuis, la carrière de Portal n'a jamais régressé : il devient le Chef d'Etat Major dès le début du Blitz et, depuis, mène la vie dure aux dragons allemands.


Personnalités allemandes






Adolf Hitler, Führer [Chef d'Etat du Reich]
51 ans, pas encore (officiellement) de cheveux blancs,  Adolf Hitler est l'homme le plus puissant d'Europe. Maître absolu du Reich, il a tout pouvoir sur les Allemands, contrôle complètement l'Armée et décide de toutes les grandes stratégies de la guerre. Il est connu pour maintenant un régime sévère : célibataire car "marié à l'Allemagne", végétarien, ne supporte pas la cigarette. Mais on le connait aussi pour ses accès de rage et, pour certains militaires, il n'est que le "petit caporal". Pour d'autres, il est un véritable sauveur et un génie militaire.
Joseph Goebbels, Ministre de la Propagande du Reich
43 ans, pas très grand et boîteux, brun et moche, Goebbels n'est pas exactement le type de l''Aryen classique. Pourtant, cet anti sémite virulent est bel est bien le gourou de la comm du Reich. Il contrôle les radios, le cinéma, la plupart des journaux et touche pour cela des pots de vin phénoménaux ; sans parler de toutes les actrices qui trouvent une assurance carrière dans son lit. Lors de la bataille de France, Goebbels a fait ses preuves comme désinformateur ; en Allemagne, on connait ses discours depuis des années.
Maréchal du Reich Hermann Göring, Ministre de l'Air et responsable de l'économie de guerre
Hermann Göring est un poids lourd de 48 ans, en matière de pouvoir comme de poids. Obèse et accro à la morphine, ce viveur adore l'art, le luxe. C'est le plus proche collaborateur d'Hitler, son homme de confiance et son successeur désigné.
Pilote lors de la première guerre, il quitta l'Allemagne avec son poids moyen pour la Suède afin d'échapper aux clauses du Traité de Versailles. Il en revint quelques années plus tard, son dragon ayant été tué par les restes d'une infection.
Heinrich Himmler, Reichführer [Chef de la SS et des polices]
A 41 ans, cet homme à l'allure de professeur d'école dirige en fait tout l'appareil policier du Reich ainsi que la SS, véritable "Etat dans l'Etat". Si sa passion pour l'ésotérisme peut faire rire, Himmler n'est certainement pas quelqu'un qu'il faut se mettre à dos : discret mais très appliqué, il peut faire raser un village entier d'un seul coup de crayon.
Surnommé par Hitler "Heinrich le Loyal", il est un de ses proches et sa fidélité est à toutes épreuves...
Reinhard Heydrich, directeur du RSHA (Gestapo, renseignements nazis)
A 36 ans, Heydrich est un homme à craindre. Il dirige à la fois la Gestapo et le SD, le service de renseignements civils du Reich. Il sait tout, sur tout le monde, et ne craint même pas Himmler, son supérieur direct. Froid, chirurgical, sans respect pour la vie humaine, Heydrich a en prime la vengeance tenace et violente.
En Allemagne comme ailleurs, on le surnomme "La bête blonde" ou "le bourreau"... non sans raisons.


Autres personnalités de l'Axe



Benito Mussolini, Duce [Chef d'Etat de l'Italie Fasciste]


Neutres




Franklin Roosevelt, Président des USA
Physiquement, cet homme d'un peu plus de soixante ans n'a rien de menaçant : en chaise roulante depuis vingt ans, Roosevelt n'a pourtant rien perdu de sa ténacité. Et pour cause ! Il en est à son quatrième mandat. Aux USA, c'est un véritable père pour tous. Il a créé le New Deal, accompagné le pays dans la crise des années 30. Il s'oppose toutefois au Congrès sur l'isolationnisme : Roosevelt pense en effet que les USA devraient s'investir plus, et non rester strictement neutres comme ils tendent à l'être. Mais pour le moment, le Congrès empêche toute entrée en guerre...
Joseph Staline, Dirigeant Suprême de l'URSS
Staline est vieux, a le visage massacré par une maladie infantile, un horrible caractère et tient son peuple avec le fouet. Mais ça, bien sûr, ça n'arrive pas jusqu'aux oreilles des Français : pour nombre de communistes (et de pas si communistes), le Petit Père du Peuple est une quasi divinité, bonne, dévouée, évidemment brillante. Pour les Allemands, il représente l'horreur slave, l'anti civilisation bolchévique... un peu : pour l'instant, Staline est plus ou moins un allié... non ?
Francisco Franco, Chef d'Etat Espagnol
Dictateur, ni nazi ni allié, Franco est un neutre vaguement allié à l'Allemagne, mais très à reculons et sans aucun engagement. Il faut dire qu'il est plus ou moins issu d'une famille juive, ce qui explique bien des choses, car les nazis ne font pas de leurs préférences un secret. Ceci expliquant cela, l'Espagne est devenue la meilleure destination pour fuir le territoire français.


Dernière édition par L'Admin le Dim 8 Mar - 1:55, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1141

MessageSujet: Re: Mais qui est-ce ? Les personnalités de l'époque   Dim 20 Sep - 0:04

Les dragons célèbres

LES FRANÇAIS


    VICHY


Austerlitz (Grand chevalier)

Justitia (Grand chevalier)




    FRANÇAIS LIBRES


Liberté (Papillon noir), pilote : Colonel Philippe de Tassel
Âgé d'un peu plus de deux siècles, Liberté peut être considéré comme le second des FAFL. Il parle couramment anglais (chose rare car peu de dragons peuvent vraiment apprendre de nouvelles langues) et, plus étonnant encore, se passionne pour la diplomatie et la politique. Mais alors que Lien est d'orientation monarchique, Liberté est clairement républicain et sa défection vient de son opposition crasse au nazisme.
Évidemment, Vichy a peu apprécié cette défection, pas plus que l'influence anti fasciste qu'a Liberté sur les autres dragons. Il est représenté par la propagande comme un bolchévique, bien qu'il n'ai rien d'un communiste.

Lien, Dragon-Amiral (Céleste), sans pilote
Lien est une Céleste d'un certain âge. Venue de Chine pour aider Napoléon dans ses guerres, elle est restée en France après son exil. Reconnue pour sa grande intelligence tout autant que sa retenue, elle ne participait généralement pas à la politique et se souciait peu des affaires militaires. Cependant, elle est très mauvaise perdante, et peut être est-ce cela qui l'a poussée à rejoindre la France Libre. On ne lui connait pas de pilote, même si elle entretiendrait de bonnes relations avec De Gaulle, et de mauvaises avec Téméraire.
Lien est albinos. Elle craint donc les climats trop chauds et ensoleillés, sa peau est blanche avec ses marques rouges. Cette robe unique la rend toujours très aisément reconnaissable, car elle est aussi grande qu'un Grand chevalier.


LES ALLEMANDS

Elsass, née en 1870, pilote : General Friedrich Zu Brüldorff

Elsass est le fleuron de la Luftwaffe. C'est le plus grand des Bismarcks et le plus solide ; son pilote, Zu Brüldorff, est surtout un stratège hors pair et un des plus hauts gradés de la Luftwaffe. C'est surtout LE Bismarck a avoir les opinions politiques les plus marquées : née au coeur de la guerre franco-prussienne, Elsass, comme son nom l'indique, est une pangermaniste nationaliste qui n'en démord pas. Elle est farouchement francophobe et déteste autant les dragons français que leurs pilotes. De fait, elle s'est distinguée lors de la bataille de France par sa brutalité, tant envers les combattants que les prisonniers.
Elsass est célébrée par la propagande et parfois surnommée "die schwarze Walküre" (la Valkyrie noire).
A noter, plusieurs autres dragons portent le nom d'Elsass, soit en raison de l'importance symbolique de la région, soit en son honneur.

Weimar, né en 1933, pilote : Oberst Heinrich Werner

Bismarck jumeau de Republika. Weimar est le dragon de tête du Kampfstaffel Wacht am Rhein, du Luftgruppe Afrika, qui est le sujet d'une chronique dans le journal de la Luftwaffe Der Adler. C'est aussi le seul Bismarck à avoir une jumelle, ce qui fut célébré comme un espèce de miracle fêtant l'arrivée du Führer, alors que les deux oeufs attendaient depuis des mois...

Republika, née en 1933, pilote : Major Julius Mayer
Bismarck jumelle de Weimar.

Wotan, né en 1740, pilote : Heinrich Von Gnauth
Wotan est le plus vieux Bismarck encore en vie. Il est particulièrement connu des Allemands à cause de l'énorme propagande qui l'entoure : cédé à la France en 1918, il est considéré depuis comme un prisonniers de guerre (pas par la France, Wotan y étant considéré comme une prise de guerre, le flou juridique autours des dragons étant assez énorme à l'époque). En 1940, il a été envoyé en Angleterre, où il croupit toujours, symbole même du diktat de Versailles. En fait, Wotan n'a jamais été un excellent dragon : ce n'est qu'un espèce de prototype des nouveaux poids lourds allemands, assez lent. Il ne s'illustra vraiment qu'à la bataille de Sadowa contre les non moins médiocres dragons autrichiens. Mais il reste un symbole incontournable.

Arminius, né en 1882, pilote : Ludwig Von Eulenburg
Arminius a été capturé en Février 1941, après que son pilote ai été pris en otage lors d'un abordage. On suppose qu'il serait retenu en Angleterre. Sa capture a été raillée par la propagande et il fut traité de lâche car, bien qu'un dragon refuse de laisser se pilote se faire tuer, les nazis les plus fanatiques voudraient que le dragon passe outre. La "querelle Arminius" opposa, entre autre, des pilotes issus de la SS et des propagandistes aux pilotes plus traditionalistes de la Luftwaffe, dont Göring lui même qui finit par trancher en autorisant les dragons à se rendre si leur pilote était menacé, arguant qu'il serait "de toute façon contre leur nature d'exiger le contraire".

Drachemajor Storch (Mauerfuchs), pilote : pas de permanent, sous les ordres du Général Rommel
Storch est un indépendant. Né en 1891, est aussi l'un des premiers dragons à avoir été décoré sans son pilote (ce qui aurait été difficile, puisque Storch fut décoré pour avoir réussit la mission au cours de laquelle son pilote fut tué). Excellent voltigeur, d'un grand courage, voir même téméraire et disposant de l'excellente mémoire cartographique des Mauerfuchs, Storch n'a cessé de s'illustrer depuis cette époque mais refuse catégoriquement de reprendre un pilote. C'est le plus connu des courriers allemands depuis qu'on l'a photographié avec Rommel dans le désert, puisqu'il a pour rôle de le promener un peu partout sur le front.
Son grade est principalement honorifique : il n'est autorisé à commander que des dragons sans pilotes ou ayant perdu leurs pilotes.

Caritas (Schwalbe), pilote : Reinhard Heydrich, SS-Gruppenführer et Hauptmann dans la Luftwaffe
Ce n'est pas Caritas qui est célèbre mais son pilote. Si vous êtes allemand et que vous ne savez pas qui est Reinhard Heydrich, c'est que vous n'êtes pas sorti de chez vous depuis dix ans. Or, Heydrich souhaitant s'éprouver sur le champ de bataille, il s'est dégotté un dragon pour cela. Dans son dos, c'est un peu devenu une blague car Caritas aime son pilote, Caritas est un Schwalbe un peu con (quoi que de bonne volonté) qui fait joli aux Actualités parce qu'il aime les enfants, et... Heydrich est un pilote plutôt désespérant dont on sait que, parfois, il ferait mieux d'écouter ce que dit ledit Caritas. Ce qui est et reste un comble.


LES ALLIES



Téméraire, Dragon-Amiral (Céleste). Pilote : Marshall Charles Portal
Né au coeur des guerres napoléoniennes, Téméraire est un dragon vieillissant mais encore vif. C'est un Céleste, race la plus précieuse au monde pour l'arme terrible qu'elle possède : le vent divin, onde de choc destructrice. Mais depuis la dernière guerre, il faut bien admettre que ce n'est plus d'une grande utilité. Cela ne rend pas Téméraire moins précieux, car il est d'une intelligence remarquable et, si son comportement parfois insolent le mettent en difficulté avec les gouvernants, sa collaboration avec Portal n'est pas à négliger.

Lily, pilote : Leftenant Diana Harcourt
Du même âge que Téméraire, Lily est une Longwing qui "en a vu". Depuis Napoléon elle a fait toutes les guerres, crachant de l'acide depuis des hauteurs devenues vertigineuses depuis qu'on a inventé les masques à oxygène. Pour la plupart des pilotes elle est l'emblème des Longwing, démons ailés pouvant tuer votre dragon en lui brûlant le corps, sans doute parce que c'est la plus âgée encore en activité.

Dominus (Regal Copper) pilote : William Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com

Mais qui est-ce ? Les personnalités de l'époque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Prologue  :: Code civil :: Aides de jeu :: Culture et société-